Avertir le modérateur

24/06/2010

Et Nous, On N'est Pas Dopés, Par Hasard ?

Dopage.jpgDans quelques jours, des hommes sur un vélo vont bouffer des kilos de mètres, avaler des pics et des sommets, et à l'arrivée, un certain Gérard Holtz s'exclamera, candide :
"C'est ça, la légende du Tour !"
Et peu importe si, probablement, quelques mois plus tard nous découvrions, ébaubis, que certains d'entre eux, et non des moindres, étaient chargés comme des mulets de compétition.

Une excellente raison pour nous replonger dans un billet d'humeur en date du mois de novembre 2005.
C'était dans Le Grand Bonjour de Sud Radio.
Ce jour-là, je causais d'un cycliste espagnol, quadruple vainqueur du Tour d'Espagne (la Vuelta, pour les puristes) le dénommé Roberto Heras qui venait de se faire exclure par son équipe pour cause de dopage très avancé.
Et pourquoi ? Hein ? Pourquoi donc évoquer ce pauvre Roberto Heras ?
Eh bien parce que c'est une victime.
Oui, madame, vous m'avez parfaitement lu : une victime.
Car après tout, ne vivons-nous pas dans une époque où seul compte, désormais, le résultat ? Que nous soyons cycliste, employé de France Telecom, Renault, ou même, fonctionnaire de police (la politique du "chiffre", tu connais ?).
Et même les animateurs de radio (oui, nous aussi !) sommes victimes de cette triste loi. Celle de la culture du résultat.
Or, pour l'obtenir, ce résultat, ne sommes-nous pas, de fait, contraints d'y mettre les moyens ?
Fussent-ils illégaux ou, selon quelques moralisateurs de salon cossu, immoraux ?

Mais écoute donc, je t'en prie, mon réquisitoire.
Où j'explique que nous sommes tous, peu ou prou, des Roberto Heras ...


podcast


"La Culture Du Résultat" - Le Grand Bonjour de Sud Radio/Saison 2 [Août/Novembre 2005] - Meneur de jeu : Patrick Muraz - Animatrice : Nathalie Bertrand - Sniper : Philippe Sage

15/06/2010

Quand J'Entends Ce Que J'Entends Et Que Je Vois Ce Que Vois, Je Suis Bien Content De Boire Ce Que Je Bois !

Le Dernier Pour La Route.jpgEn novembre 2005, Hervé "Madame, Monsieur, Bonsoir" Chabalier remet au Ministre de la Santé un rapport alarmant sur les méfaits de l'alcool !

Alors là, je te le dis tout net, moi qui ne bois jamais -
c'est mon unique petit point commun, mais assez coquet j'dois dire, avec Nicolas Sarkozy - mon sang n'a fait qu'un tour de vignes.
Voire deux.

Je ne pouvais tout de même pas laisser cet homme, même bien disposé et soucieux de nos petites santés déjà bien mises à mal par un système libéral sans vergogne aucune, assassiner la viticulture française en toute impunité, nom de Dieu !

Non ?


podcast


Titre : Tu Crois Quand Même Pas Qu'on Va Noyer Tout Ca Dans De L'Orangina Light, Hervé ?
Texte : Philippe Sage
Animateurs : Patrick Muraz & Nathalie Bertrand
Émission : Le Grand Bonjour De
Sud Radio - Saison Deux [Août/Novembre 2005 - 6/10h]

15/05/2010

Les Editos du Grand Bonjour de Sud Radio

Code de l'On Air.jpgComme lors de la première saison du Grand Bonjour de Sud Radio [2004/2005 - 7h/10h] pour la seconde saison [2005/2006 - 6h/10h] je me fendais, vers 7h18, d'un billet d'humeur pompeusement qualifié d'édito. Que j'écrivais la veille. Au chaud. Chez moi. Et ça me prenait l'après-midi. Avec dernières corrections, le soir, après dîner.

J'eus de la chance, l'actualité fut particulièrement copieuse. Avec notamment, cette histoire de "grippe aviaire" et un Premier ministre (Dominique de Villepin - depuis le 31 mai 2005) qui n'hésitait pas à venir porter physiquement secours à la "filière avicole" en clamant en direction de nous autres, un sonore :
"Mangez du poulet !" ..
.. Je rêvais que son ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, fit de même, ce qui eut été assez truculent, lui qu'était justement ministre - entre autres - des .. "poulets" !

Mais surtout, c'est lors de cet autonme 2005 que l'on connut ce que d'aucuns appelèrent "la révolte des banlieues" ou d'autres "un mouvement social". Et qui me valut une énième mise au placard (j'en ai connues plus d'une en 25 ans de radio) suite à des prises de positions assez claires, j'en conviens.
Bref, cette deuxième saison du Grand Bonjour s'acheva, en ce qui me concerne, le 1er décembre 2005 (d'où la photo, en haut, à gauche).

Or donc, voici trois "éditos" en un. Ou en extraits choisis.

Pour commencer, un billet particulièrement inoffensif, le premier de cet exercice 2005/2006, relatant une histoire vraie. Vécue dans un supermarché lors de l'été. Petite histoire autour d'un alicament.
Pour suivre, tout aussi inoffensif, une constatation pour celles et ceux qu'ont le bonheur de faire leurs courses.
Enfin, l'un des derniers éditos avant mon "congé" temporaire, qui, sous le prétexte d'une vraie enquête sur le sommeil des français, plutôt mauvais, me permit de glisser un mot sur les fameux évènements d'octobre/novembre en banlieues, alors qu'on m'avait très directement demandé d'éviter, à l'avenir, ce sujet.
Mais que voulez-vous, on ne se refait pas ...


podcast


"Les Actimels", "Jamais Le Vendredi", "Le Dorming" - Le Grand Bonjour de Sud Radio/Les Editos [Septembre 2005/1er décembre 2005] - Patrick Muraz (meneur de jeu), Nathalie Bertrand (relayeuse), Philippe Sage (sniper) - Textes : Philippe Sage



 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu