Avertir le modérateur

13/04/2010

Michel Chassetout

Michel Chassetout.jpgTe souviens-tu de Miguel Sardoù, le Michel Sardou de la pénisule ibérique ?
Avec ses tubes ensoleillés :
"Las Ciudades Del Grande Soledad" et "Cantando" ?

Tu te disais que bon, raisonnablement, on pouvait en rester là.

Eh bien, tu as perdu.

Il était possible d'aller encore plus loin, avec cette fois le Michel Sardou du ... Médoc !
Un chanteur armé jusqu'aux dents.


podcast


Titre : "Chanteur De Chasse"
Texte : Philippe Sage
Michel Chassetout : Philippe Sage
Voix Off : Jean-François Moran
Réalisation : Renato Campi
Emission : Le Grand Bonjour de Sud Radio - Saison 1 - [2004/2005 - 7/10h]

14/03/2010

Festival Jean Alesi

Jean Alesi.jpgOr donc, le "Baron Rouge" aka Michael Schumacher fait son retour sur les circuits de Formule 1 à 41 ans. Sacré pari pour celui qui fut sacré sept fois champion du monde avec Benetton/Renault (2 titres) puis avec Ferrari (5).
L'occasion faisant le larron, cela me permet d'exhumer du diable vauvert, une tripotée de blagounettes dont la victime était constamment la même, soit l'avignonnais, Jean Alesi.

Ah, Jean ! Un sacré pilote, vrai de vrai, mais mal servi. Malgré quatre saisons chez Ferrari, où il cohabita, un temps, avec "Le Professeur" aka Alain Prost. Ces deux-là se retrouvèrent en 2000 (année ou "Schumi" reconquit le titre avec la scuderia) : Jean au volant, Alain en patron et aux commandes de la désormais culte Prost Peugeot. Dès le premier Grand Prix, le 12 mars, en Australie, les ennuis commençaient. Alesi rentrait au stand après seulement un petit tour de piste. La suite de la saison fut un calvaire avec une succession d'abandons et de graviers. Et chaque fois, ou presque, Jean déclarait qu'il ne comprenait pas, "la voiture était bien, et puis ..." !
A partir de là, comme dirait le footballeur lambda du championnat de France de football, il était trop tentant d'en rire plutôt que d'en pleurer. Et c'est ainsi que, régulièrement, dans une rubrique intitulée "Le Sport, C'est La Vie" et diffusée le mercredi après-midi sur Wit FM, Jean s'est vu parodier, et copieux.

En voici un florilège sous forme de fausses-pubs s'inspirant de messages venus d'un magazine automobile, d'une eau minérale ou d'un petit bonbon rafraîchissant ..


podcast

[Textes, montage, salage et poivrage : Philippe Sage/Wit FM - 2000/2001]



En bonus, cerise sur la gâteau, quelques jingles et liners d'époque (1999/2001) de la station Wit FM.


Elle te fait vibrer, Wit FM ! :

podcast

W.I.T., that's Wit FM ! :

podcast

Wit, Wit, Wit, FM [*] ! :

podcast

Wit FM, souffleur de tubes [*] :

podcast



[*] C'est bien Maurice, oui, qui fait office de "voix-off" ...

02/06/2009

Rions Avec La Publicité

"On Se Retrouve Après Une Page De Pub !"

Déjà préciser une chose : "il" nous est souvent reproché de "passer" trop de pubs en radio. C’est pas faux. Y’en a beaucoup. Sauf que, les radios privées n’ont que ce moyen pour "fonctionner".
Pour aller vite et grosso-modo, des entreprises achètent de l’espace publicitaire chez nous, et cet argent est utilisé pour payer les salariés, du premier responsable à l’animateur en passant par les commerciaux ! Et je passe sur les frais de fonctionnement, d’entretien, d’achat de matériels, etc.
Alors, à moins que les auditeurs se fendent d’une cotisation mensuelle (et du genre copieuse) permettant à la radio qu’ils écoutent de fonctionner, je ne vois pas comment nous pourrions surseoir à l’écran publicitaire !
Rappelons que, seules, les radios du Service Public vivent de l’argent du contribuable via la redevance audiovisuelle (et donc - théoriquement - pas de la publicité), soit France Inter, France Info, France Culture, France Musiques, FIP, Le Mouv’, le réseau France Bleu, Radio France, RFI et RFO.
Mais toutes les autres sont des entreprises privées et c’est la publicité (entre autre) qui leur permet d’exister.
Leur reprocher d’en passer est donc absurde.

Nonobstant, il n’est pas interdit - c’est même vivement conseillé ! - de se gausser de temps en temps de ces écrans, tant parfois (souvent ?) le message délivré est un énorme "foutage" de gueule.
Tant parfois, aussi, on a comme la désagréable impression que dans les pubs, on nous prend un peu beaucoup pour des benêts de compétition.

Ou alors de pointer le doigt sur une mise en forme qui confine au grotesque.

Comme par exemple, ici :


podcast


C’est une tendance depuis quelques années : répéter ce qui vient d’être dit avec un “son téléphone”.
Comme dénoncé et moqué gentiment, ici :


podcast


Autre mise en espace qui défie les lois de la nature humaine, le dialogue super naturel entre deux prétendus acteurs :


podcast


C’est une constante dans les publicités, cet échange appuyé, ce dialogue surréaliste.
Jamais on ne parle ainsi dans ce que certains nomment la “vraie vie”.
Mais imaginons que :


podcast


Or donc ce n’est pas tant le nombre de publicités diffusées dans une journée radiophonique qui peut être gênant, mais leur qualité souvent discutable.


Toulouse FM, La Matinale – Mai 2009 [Milia Legasa & Philippe Sage]

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu