Avertir le modérateur

23/08/2010

T’En Souviens-Tu ? [PIL]

PIL Album 1986.jpgJohnny Rotten eut ce grand honneur, je trouve, d’être cité dans un titre du Loner, l’immense Young, le canadien Neil.
Plus précisément dans la chanson suivante « Hey Hey, My My [Rock And Roll Can Never Die] » :

The king is gone but he’s not forgotten/This is the story of Johnny Rotten

C’était en 1979. Un an après que les Sex Pistols eurent bazardé leur courte histoire.


Rotten m’a toujours intrigué. Son attitude, sa voix. C’était lui l’âme des Sex (et sûrement pas Vicious). Le leader ... Quant à toutes ces grimaces punks, ma foi, c’était du folklore, non ? … Musicalement, s’entend. C’était le grand barnum. Le Fuck Off permanent ... Et No Future ? My ass ! Y’a plus de dérision qu’autre chose, quelque chose de désenchanté, de désabusé. Une danse et un crachat sur la tombe du monde capitaliste, une épingle à nourrice sur sa face et basta !
Le punk c’est l’annonce d’une fin. D’un chaos qui ne vient pas. D’une révolution foutraque. Et au bout de ça ? L’ennui. La cold-wave, la new-wave, le noir, et pour finir, la véritable imposture du rock’n’roll : U2. Quand bien même nous eûmes de quoi nous réchauffer, jouir, avec des Pixies ou des Radiohead.
Le Punk - ou supposé tel - ne pouvait être qu’anglais. Jamais un américain n’aurait pu créer un mouvement pareil. Heureusement que le rap rattrape le coup. Tous ces machins gangsta qui ne sont pas si éloignés, si l’on s’y penche, du punk. Avec, certes, quelques différences. De taille. L’esprit, pour commencer ..

Nonobstant, Les Pistols dead, Rotten ne désarme pas. Même s’il se dissout pour laisser place à Lydon. Avec lui un groupe : Public Image Ltd. Moins bordélique que les Sex, plus structuré donc, musicalement construit. Etrange ...
D’aucuns diront que Rotten est (r)entré dans le système dont il se gaussait, qu’avec PIL, il se range. Sage ... Certes, d’une façon, oui. Et alors ? Comment échapper au circuit, impitoyable : tu produis, ils achètent, tu ramasses la monnaie. Impossible ! La belle affaire, n’est-ce pas ?

Bref.

Le tube de PIL c’est bien entendu « This Is Not A Love Song » [Lp « This Is What You Want … This Is What You Get » - 1983].
Mais ce n’est pas celui-ci que j’ai choisi. Il en est un autre qui me fout des frissons. Cette guitare. Ce violon-synthé menaçant. La rythmique, lourde. Les choeurs à la bière. Un rouleau-compresseur !
Ce qui est dit dans cette chanson ?
Je m’en fous. Oh, j’en saisis l’essentiel :

May the road rise with you/Anger is an energy

Mais là n’est pas l’important. C’est la force de ce titre qui me cloue. Et cette voix, unique, celle de Rotten/Lydon. Comment, à la fin, il la tord, l’éprouve, la pousse, et termine dans un râle vengeur, presque haineux. Las ..

Or, donc, voici « Rise » de Public Image Ltd, extrait d’un album mineur (« Compact-Disc/Cassette/Album » - 1986).
Titre pistolien.
Sans le Sex.


podcast

Commentaires

Sauf que le groupe à l'origine du mouvement punk UK est The Ramones (US). Lors de leur premier concert en Angleterre le 4 juillet 1976, il y avait dans le public des membres des futurs Pistols, Clash et consorts...

Écrit par : Baz | 05/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu