Avertir le modérateur

02/12/2008

T'En Souviens-Tu ? [Status Quo]

Pochette Du Premier Album [1970]

Non-non-non, ne t'en vas point déjà, mon ami !
Allons, un peu de courage !

Oh je sais, oui, ce que tu penses de Status Quo : que c'est une bande d'incroyables blaireaux tout de jean vêtu, des tâcherons du boogie-rock remuant inlassablement leurs têtes chevelues de bas en haut, et inversement proportionnel, jambes de garçons vachers vissées en arc-en-ciel à même la scène.
Un plan de gros, d'énormes bourrins, quoi !

Je serais, c'est vrai, bien en peine de te démontrer le contraire.
A la limite, je pourrais te dire qu'entre n'importe quel titre de Florent Pagny et un seul au hasard de Status Quo, je préfère encore Status Quo, mais ce ne serait pas un argument de gentleman.
Ce serait comme te demander de choisir entre vivre avec une tête de canard laqué ou une jambe de bois en mousse jusqu'à la fin de tes jours.

Alors oui, c'est du lourd(ingue) et du fringué n'importe comment, Status Quo, c'est trois accords et demi, et encore, je suis gentil, sauf que ..

... Sauf que, ce groupe anglais eut une période (relativement courte) où la musique qu'il proposa était plutôt digne d'intérêt.
Grosso-modo, la période allant de 1967 à 1970, soit celle de leurs débuts.

Manque de bol, pour eux et pour nous, ces trois années furent commercialement catastrophiques, hormis un succès d'estime ("Pictures Of Matchstick" - 1968) de sorte que, question de survie - et comme je le déplore si tu savais - Status Quo opéra un virage à 192 degrès et demi, changeant complètement de style, se tournant vers ce que l'on nomma le boogie-rock, un truc absolument terrifiant (à part le Zouk et Garou, j'vois pas pire ..) avec cependant des tubes en veux-tu, en voilà, comme "Caroline", "Down, Down", "Whatever You Want" et bien plus tard, l'improbable "In The Army Now", ce dernier hit certifié - reprise d'un obscur single néerlandais - me faisant penser à un très mauvais titre du Pink Floyd, un titre que David Gilmour aurait composé par dépit rien que pour faire chier Roger Waters et son égocentré (et insupportable) "The Wall".

Or donc, disais-je, il y eut un autre Status Quo, fin musicalement, limite psychédélique et étonnant de créativité.

Comme le prouve, il me semble, cet admirable "Lakky Lady", véritable pépite planquée dans leur premier album ("Ma Kelly's Greasy Spoon" - 1970) même que, si je ne t'avais rien dit, jamais t'aurais deviné que derrière ce titre il y avait le fameux tandem Rossi/Parfitt, inamovibles membres du groupe Status Quo.

Enjoy ton jean pourri qui t'a coûté la peau du cul, mon jeune !


podcast

21:27 Publié dans Golden Years | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : status quo, lakky lady, ma kelly's greasy spoon, boogie rock | | | |

Commentaires

C'est rigolo (et inutile) cette manie de dire "DU" Pink Floyd.

On dit : un morceau "DE" Toto, "DE" Dire Straits.
Donc "DE" Pink Floyd.

Ben oui.

"DU" n'a rien à faire là.

Écrit par : Gros quick | 06/12/2008

Ouais, c'est drôle, hein, Gros Quick !

Eh non, on dit bien DU Pink Floyd, Gros Quick ..

Comme on dit un titre DU Clash.

Et, si tu te penches - t'as le temps et la curiosité, je présume - sur l'étymologie de ces noms de groupes, tu verras que je n'ai pas tort et que ça a "à faire là", Gros Quick.

Mais pour le reste t'as bon, on dit effectivement, un titre DE Dire Straits, etc.
Même s'il est plus correct de dire : DU groupe Dire Straits - je sais, je chipote ..

C'est juste de la connaissance musicale, Gros Quick.
Et le respect du nom avec le sens que le groupe lui a donné.
Et donc je maintiens qu'on parle DU Floyd et DU Clash.

Mais continue à dire DE Pink Floyd, ça changera rien à la carrière de ce groupe, après tout.
C'est juste que j'aime appeler un chat, un chat, et non pas Minou, mon chéri ..

Et rien, n'est inutile, mon chou ...

[Autre chose : Toto, Dire Straits ... Pfff .. Tu oses mélanger ça AU Pink Floyd - Ok, y'a "Telegraph Road" pour Dire Straits, mais bon - Ni Dire, ni Toto - surtout pas Toto - n'ont influencé le "rock' comme LE Pink Floyd, jeune Quick ! - Mais au moins j'aurai eu la jouissance d'avoir un commentaire éclairé DU ... Non, pardon .. DE Gros Quick !]

Écrit par : P. Sage | 06/12/2008

Ah ben non, DE Clash, c'est pareil.
DU Clash c'est encore plus ridicule.

DE Steely Dan, DE Metallica, De Alan Parson Project, De Barclay James Harvest, De America, De Deep Purple, De Genesis, De Van Halen, De Yes...
Groupes qui n'ont rien à envier à Pink Floyd.

Enfin bon, pas très grave tout ça, chacun ses tics de langage.

Écrit par : Gros quick | 07/12/2008

Ben non c'est pas ridicule, jeune, c'est juste de la culture.

Mais bon, je sais, la culture, on s'en branle.
Même qu'on - toi ici présent - dit que c'est un tic, la culture.

T'as raison, la culture, boah, c'est pas grave.
L'éthique non plus, je présume.
Ah oui, "chuis" con, tu préfère les tics ..

Sinon tous les groupes que tu cites, y sont bien(s).
C'est marrant tu me rappelles quelqu'un, dis-donc, oh ...
Bon, tu me diras, moi je ne me cache pas derrière un pseudo, c'est pas du courage, hein, c'est juste que ça va .. Tu m'as compris.
Mais tu me rappelles quelqu'un ..

Bonne nuit, collègue ...

Écrit par : P. Sage | 07/12/2008

Fidèles à notre quête permanente de la connaissance, nous sommes très impatients d'entendre Maître Sage, à nous pauvres incultes, (car, oui, j'ai quelques amis terriens qui osent, de manière effrontée, dire De Pink Floyd), nous expliquer le comment du pourquoi de ce "Du Pink Floyd".

Nous sommes bien installés, explique-nous la transformation du DE en DU.

Écrit par : Gros quick | 08/12/2008

Cher collègue de la Côte D'Or, le nom du groupe Pink Floyd a été trouvé par Syd Barret.
Il devait plafonner sévère, comme d'habitude.
Un délire, un de plus.
Il nous a sorti deux gars qui jouaient du blues, et complètement inconnus par ici, Pinkney Anderson et Floyd Council.
Voilà comment est né le nom du groupe par l'association des prénoms de ces deux bluesmen.
Par la suite - mais alors là, faudrait entrer dans la tête de Barret, mais ça me semble difficile .. - il fut d'usage Outre-Manche (à la BBC notamment) de parler du Floyd. Sans doute parce que Barret (qui partit se réfugier chez sa mère tellement il planait à 10 000) et Gilmour présentaient le groupe ainsi lors d'ITW.

Alors certes, je te l'accorde, nous ne sommes pas obligés de les suivre sur ce terrain.
On peut effectivement dire, un album de Pink Floyd, comme on peut dire du Floyd.
En ce qui me concerne j'ai été bien passionné par ce groupe, et voilà pourquoi, et sans snobisme, j'ai opté pour Le Floyd.
Francis Zegut parlait lui aussi DU Floyd à la grande époque de WRTL (ça devait être la période "Wango Tango").
Il me semble, mais là j'en mettrais pas ma main à couper, que Georges Lang et Hebey itou ..
Et comme j'ai grandi avec eux, la radio vissée à mes oreilles d'ado (Avec Bernard Lenoir aussi et Dominique Blanc-Francard sur Inter) ..

En revanche "LES" Pink Floyd, c'est horrible, tout comme "LES" Noir Désir.
Mieux vaut dire le groupe Noir Desir ou le groupe Pink Floyd.

En ce qui concerne le groupe Clash, je me souviens d'une petite colère de Bernard Lenoir expliquant qu'on ne disait pas LES Clash, mais bien LE Clash. Et effectivement, vu le sens du terme, c'est logique. Strummer, lui-même, parlait DU Clash ..

Mais bon, chacun fait comme il veut, après tout, ça ne changera pas la face du monde, n'est-ce pas ..
Même si, je ne pense toujours pas que ce soit "inutile" puisque c'est ainsi que tu as abordé ce billet.

Bonne journée Gros Quick.

Écrit par : P. Sage | 08/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu